Index

Lanceurs
spatiaux

Véhicules
suborbitaux

Missiles
balistiques

Centres de
lancement

English


Alfa Alfa

Alfa

Les activités italiennes dans le domaine des missiles à longue portée démarrent dès novembre 1957 avec la signature d’un accord secret avec la France et l’Allemagne fédérale portant sur les applications militaires de l’énergie nucléaire et la fabrication en commun d’un engin balistique de 2500 km de portée. Cet accord sera dénoncé au milieu de l'année suivante.
Au même moment, les USA entament des négociations avec l'Italie pour implanter sur son sol des missiles Jupiter et la Marine italienne décide, dans le cadre de son "programme 1958", de transformer le croiseur Giuseppe Garibaldi en lanceur de missiles Polaris. L'arrangement technique signé en août 1959 entre les USA et l'Italie pour l'installation des Jupiter prévoit que les missiles seront mis en oeuvre par l'Armée de l'Air italienne mais que les têtes nucléaires resteront sous contrôle américain. La 36° Aerobrigata Interdizione Strategica est constituée le 23 avril 1960 à Gioja del Colle et les deux unités de 15 missiles chacune sont mises en service opérationnel entre février et juillet 1961. En décembre 1961 débutent les essais d'éjection de maquettes de missiles Polaris depuis les tubes installés sur le croiseur Garibaldi. L'année suivante, le Garibaldi rejoint la base américaine de Norfolk pour une série d'essais avec la Marine américaine.

Suite à l'affaire des missiles de Cuba d'octobre 1962, les USA sont amenés à démanteler les bases de Jupiter installées en Italie et en Turquie et à refuser de fournir des Polaris à la Marine italienne. La 36° Aerobrigata Interdizione Strategica est dissoute le 23 juin 1963. Les missiles Jupiter seront remplacés par des Polaris, mais embarqués sur des sous-marins américains.

La Marine italienne ne renonce pas à la possession d'un missile balistique national et mène des études dans la seconde moitié des années 60. En 1969, elle procède au lancement d'un "engin biétage de performances réduites mais représentatif du missile définitif". Le programme de missile balistique Alfa de 1600 km de portée est finalement lancé en 1971 sous la direction du Gruppo Ricerche Speciali dépendant du Consiglio tecnico e scientifico della Difesa.
Le maître d'oeuvre du projet était Aeritalia, responsable des structures et du bouclier thermique, avec SNIA-BPD pour la propulsion, Selenia, Laben et Sistel pour l'électronique. Alfa devait mesurer 1.37 m de diamètre (comme le Polaris) et 8.6 m de long pour une masse totale d'environ 11 tonnes. Le premier étage, réalisé en fibre de verre-résine, était équipé de quatre tuyères orientables. Long de 3.85 m et chargé de 6 t de propergol à liant polybutadiène (licence Rocketdyne), il délivrait une poussée de 232 kN pendant 57 secondes. Le 2 mai 1975, l'Italie ratifia le Traité de non-prolifération nucléaire et renonça à sa défense stratégique indépendante. Le programme Alfa fut donc abandonné mais 3 essais en vol en version monoétage surmontée d'un étage inerte furent néanmoins réalisés avec succès entre septembre 1975 et avril 1976.


Calendrier de lancement des engins ALFA

DateSiteVéhiculeMissionRésultats
08 Sep 1975SDQAlfa 01TechnologieS
23 Oct 1975SDQAlfa 02TechnologieS
06 Apr 1976SDQAlfa 03TechnologieS
Notes: SDQ = Salto di Quirra


Adresser commentaires, corrections ou questions à l'auteur