Index

Lanceurs
spatiaux

Véhicules
suborbitaux

Missiles
balistiques

Centres de
lancement

English


Blue Water Blue Water

Blue Water


Les grandes lignes du projet Blue Water ont été dévoilées en 1956: cette arme tactique devait être un gros missile à propulsion solide, à guidage inertiel, portant à plus de 50 km. L'engin avec son dispositif de lancement devait être transportable par terre et par air, et présenter un court délai de mise en œuvre. Le maître d'œuvre était English Electric, la division de GW qui avait développé le Thunderbird et était responsable du Corporal dans l'armée britannique depuis 1956.

Le concept était celui d'une fusée de 1360 kg, mesurant 7.6 m (25 pieds) de long et 61 cm (2 pieds) de diamètre, avec des ailerons à mi-hauteur et un grand empennage. Le développement commença en 1958 et se concrétisa rapidement avec des lancements préliminaires d'engins expérimentaux à Aberporth et Woomera. Treize modèles de vol à l'échelle 3/8 furent tirés depuis Woomera entre fin 1958 et début 1959 pour étudier le comportement aérodynamique.
Les exigences relatives à la propulsion du Blue Water ont été initialement remplies par propulseur d'IMI Summerfield appelé Saluki. Saluki contenait un bloc à 2 régimes de poussée (560 + 442 kg de propergol double base) qui délivrait 195.5 kN pendant 6 s et 35.6 kN jusqu'à 27 s. Le premier tir statique à pleine charge a été réalisé en octobre 1958. Il a été suivi en avril 1959 par le premier tir statique d'une version allégée à enveloppe roulée-soudée. Le premier tir du Blue Water, qui utilisait la version lourde, a eu lieu le 21 avril 1960 depuis Aberporth, suivi par le premier tir en version allégée le 26 avril 1960. Pendant les deux années qui suivirent, les tirs se poursuivirent jusqu'au 15ème vol d'essai (7 juin 1962) et le 5ème vol de qualification (16 juillet 1962). Alors, à la suite de changements ministériels à Londres, le projet Blue Water fut subitement annulé le 10 août 1962.

La version opérationnelle devait être équipée d'un moteur à double chambre (accélération et croisière) permettant de choisir l'instant d'allumage du moteur principal et donc améliorer la flexibilité de l'arme. Un propulseur à liant polyuréthane proposé par Westcott avait été sélectionné. Ce nouveau moteur appelé Phoenix, incorporant une valve en pétale entre les deux blocs contenus dans des chambres séparées, devait délivrer 9000 kN pendant 10 s et 1350 kN jusqu'à 27.5 s. Au moment de l'arrêt du Blue Water, le développement de Phoenix avait atteint le stade des essais au banc de moteurs de 17 pouces. Les essais furent poursuivis sur une base de recherche et un moteur à double chambre de 24 pouces a été tiré au banc avec succès en novembre 1964.


Adresser commentaires, corrections ou questions à l'auteur